Ce qu’il faut savoir sur le calcul des frais de notaire

Ce qu’il faut savoir sur le calcul des frais de notaire

0 Comment

Le notaire est un expert juridique dont la mission consiste à authentifier des actes au profit d’un client. Il n’est pas rare d’entendre que ces frais de notaire ne sont souvent pas aisés à calculer pour un particulier novice. Si vous désirez en savoir plus sur le calcul de ces frais, nous vous invitons à lire l’article.

Qu’est-ce qu’il faut comprendre par des frais de notaire ?

L’acquisition d’un bien requiert des procédures administratives qui conduisent parfois au paiement d’impôts et de taxes réservés à l’État. Vous aurez plus d'explication en poursuivant la lecture. En effet, ces charges administratives augmentées à ceux des honoraires et émoluments d’un notaire constituent des droits de mutation souvent appelés frais de notaire.

Ce sont des frais qui constituent généralement 8% du prix de vente d’un vieux bien immobilier et 2 à 3% pour un logement encore neuf. Le montant relatif au frais de notaire est déterminé par un ensemble de critères notamment : le type de bien, le prix d’acquisition et la localité du bien. Par ailleurs, il est essentiel de prendre en compte certains éléments dans ces frais. Il est question notamment :

Des honoraires et émoluments du notaire

Des frais divers et droits de mutation

De la contribution de sécurité immobilière.

Généralement, les notaires peuvent diminuer leurs émoluments de 10% lorsque la transaction est supérieure à 150 000 euros et appliquer 10% du prix du bien si l’opération n'est que de quelques milliers d’euros. Il faut retenir également que les droits de mutation représentent la partie la plus essentielle des frais destinés au notaire. C’est la raison pour laquelle vous devez savoir calculer ces frais avant de conclure la transaction.

Frais de notaire : comment le calcul est réalisé ?

Le notaire est un professionnel qui a pour rôle principal de s’occuper de la collecte des taxes en faveur de l’État pendant certaines transactions. Il est aussi habileté à faire la publicité de ces opérations. C’est à la signature de l’acte authentique que le paiement s’effectue. Il va falloir attendre une période de 2 à 6 mois pour qu’il reverse le trop-perçu des frais versés à l'acquéreur. Par ailleurs. Il faut souligner que les frais de notaire sont appliqués selon la norme en vigueur au cours de la cession de foncier, d’une donation ou d’une succession.